Parution Pocket en 2005
9782266157322
619 pages
10,70 €

AMICALE D’ORANIENBURG-SACHSENHAUSEN

Sachso

Au cœur du système concentrationnaire nazi

À trente kilomètres de Berlin, Himmler avait fait du camp d’Oranienburg-Sachsenhausen le quartier général de l’inspection centrale SS qui dirigeait, administrait et surveillait tous les camps. On y expérimentait les méthodes d’extermination massive avant de les appliquer dans d’autres camps, on entassait le fruit des rapines des SS dans toute l’Europe occupée, on se servait odieusement des déportés-cobayes pour des études pseudo-médicales, on camouflait les ateliers de fabrication de fausse monnaie et de faux papiers pour les agents secrets de Hitler, etc.

Huit mille français passés dans ce camp, où sont morts la moitié des 200 000 détenus de vingt nationalités, s’y sont succédé. Trois cents témoins ont apporté leur contribution à cette œuvre, jusqu’ici la plus complète et la plus diversifiée sur l’histoire des Français dans un camp de concentration nazi. Sachsenhausen est l’unique camp à être appelé, par les déportés eux-mêmes, d’un diminutif : Sachso. Parce qu’il a été le grand centre de la solidarité et de la résistance internationale contre les SS, Sachso est le défi des hommes en rayé au Sachsenhausen de leurs bourreaux.

Trois cents témoins français ont apporté leur contribution à cet ouvrage collectif sur le camp de concentration nazi d’Oranienburg-Sachsenhausen, à la fois quartier général de l’inspection centrale SS et grand centre de la résistance internationale contre les SS.

Terre humaine