Hillel SEIDMAN

Ses ouvrages

Sa biographie

Hillel SEIDMAN

Né en Galicie orientale en 1905, Hillel Seidman a été élevé par son grand-père dans la tradition hassidique. Auteur de nombreux ouvrages sur le judaïsme, il est également docteur en philosophie et journaliste, et a adhéré à l’Aguda, le mouvement des sionistes révisionnistes. À la fin des années 30, il devient secrétaire du Cercle parlementaire juif à la Diète polonaise, puis directeur des archives de la communauté juive de Varsovie, la Kehilla. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il assiste à la déportation massive du ghetto institué en 1940 à Varsovie, vers le centre d’extermination de Treblinka. Il recrute de nombreux responsables juifs pour les protéger, et réussit à se procurer des faux papiers paraguayens, ce qui lui vaut d’être arrêté en janvier 1943, puis transféré à Vittel. Lorsqu’il parvient à s’échapper, il se réfugie aux États-Unis. Le journal qu’il a tenu durant toute cette période paraît en hébreu en 1946, et en yiddish en 1947. Hillel Seidman est décédé en 1995.

Terre humaine